Cette étude a été menée en Israël entre le 30 juillet et le 31 août 2021, au sein de la population des plus de 60 ans ayant reçu deux doses de vaccin Pfizer-BioNTech au moins cinq mois auparavant, soit 1 138 000 personnes. Lors d’une première analyse, les auteurs ont comparé le taux d’infections à Covid-19 confirmées et le taux de Covid-19 sévères chez les sujets ayant reçu une troisième dose, dite booster, et ceux n’en ayant pas reçue. Ils ont observé une diminution du risque, d’un facteur 11, après une dose booster. La deuxième analyse a comparé le taux d’infection de deux périodes : la phase très précoce après l’injection de cette troisième dose (avant 6 jours) et la phase plus tardive (plus de 12 jours après). Une diminution du risque d’infection à Covid-19 d’un facteur 5,4 a été observée au cours de la seconde période, ultérieure à douze jours.

S. Rivière déclare n'avoir aucun lien d'intérêts.

Références
N ENGL J MED 2021;385(15):1393-400. Bar-On YM, Goldberg Y, Mandel M, Bodenheimer O, Freedman L, Kalkstein N, et al. Protection of BNT162b2 Vaccine Booster against Covid-19 in Israel. PMID : 34525275.