Avec le vieillissement de la population et l’augmentation de l’espérance de vie à la naissance, les cancers augmentent inéluctablement et représentent en France un problème sanitaire majeur. Le cancer du sein de la femme y contribue pour une part importante puisqu’il s’agit de la localisation cancéreuse la plus fréquente et qu’il représente à lui seul 28 % et 33 % des cancers féminins respectivement en Europe1 et en France.2

Incidence, prévalence et mortalité dans le monde

Avec 2 088 849 nouveaux cas de cancer du sein dans le monde (11,6 % des cancers tous sexes confondus) estimés en 2018, le cancer du sein est le cancer le plus fréquent et la première cause de mortalité par cancer chez la femme, en France comme dans le monde. Les taux d’incidence les plus élevés, supérieurs à 80 pour 100 000, sont observés dans les pays les plus développés : Amérique du Nord, Europe du Nord et de l’Ouest et Australie1, 2 (fig. 1a). À l’inverse, les taux de mortalité les plus élevés sont observés dans les pays les moins développés. La France se situe parmi les pays de l’Union européenne ayant le plus haut niveau d’incidence2 (fig. 1b).

Incidence et mortalité en France en 2018

En 2018, le nombre de nouveaux cas de cancer en France métropolitaine est estimé à 58 459 nouveaux cas3. Le cancer du sein est le cancer le plus fréquent chez la femme, avec un taux d’incidence standardisé de 99,9 pour 100 000 personnes-années.3 Avec 12 146 décès estimés en 2018, le cancer du sein est au premier rang des décès par cancer chez la femme.3 Le taux de mortalité (taux standardisé monde [TSM]) est de 14,0 pour 100 000 personnes-années.1, 2
L’âge médian au diagnostic est de 63 ans.3 La courbe transversale du taux d’incidence selon l’âge...

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ?

Une discipline exigeante nécessite une information exigeante

ABONNEZ-VOUS À PARTIR DE 1€ PAR JOUR

Une discipline exigeante nécessite une information exigeante

ABONNEZ-VOUS À PARTIR DE 1€ PAR JOUR