Les maladies cardiovasculaires sont la deuxième cause de mortalité en France. L’éducation thérapeutique (ET) permet un meilleur suivi des pathologies chroniques. L’étude d’intervention randomisée et stratifiée ETHICCAR avait pour objectif d’évaluer l’efficacité de l’éducation thérapeutique sur la réduction du risque et de la morbi-mortalité des patients à risque cardiovasculaire par rapport...

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ?

Une discipline exigeante nécessite une information exigeante

ABONNEZ-VOUS À PARTIR DE 1€ PAR JOUR