Les 984 sujets inclus dans cet essai mené au Japon avaient plus de 80 ans (en moyenne 86 ans), ils avaient une fibrillation atriale non valvulaire et étaient jugés trop fragiles pour une stratégie anticoagulante, habituelle dans...

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ?

Une discipline exigeante nécessite une information exigeante

ABONNEZ-VOUS À PARTIR DE 1€ PAR JOUR