Si certains recommandent de prendre de façon prophylactique du paracétamol pour éviter le syndrome grippal lié à l’administration des vaccins contre la Covid, notamment d’AstraZeneca, cette mesure a-t-elle un intérêt ? Y a-t-il un risque de réduire l’immunogénicité des vaccins ?

 

En cas d’administration d’AstraZeneca

L’étude COV001, de phase I/II, réalisée dans 5 sites au Royaume-Uni, a évalué la tolérance et la réponse immunitaire du vaccin AstraZeneca. Un amendement au protocole dans deux sites a permis d’évaluer l’impact d’un traitement prophylactique par du paracétamol (1 g administré...

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ?

Une discipline exigeante nécessite une information exigeante

ABONNEZ-VOUS À PARTIR DE 1€ PAR JOUR