Les données d’efficacité clinique des vaccins non autorisés en Europe (Sinopharm, Sinovac, Sputnik…) sont parcellaires, y compris contre le variant anglais (alpha) actuellement majoritaire en France. Que proposer aux patients ayant reçu l’un de ces vaccins à l’étranger ? Quel vaccin pour le rappel et dans quel délai ? Une seule dose suffit-elle ou faut-il envisager de reprendre un schéma vaccinal complet ? Les nouvelles recos pratiques du Conseil d’orientation de la stratégie vaccinale.

 

Certains patients ont reçu, à l’étranger, une dose ou un schéma vaccinal complet d’un vaccin non autorisé en France. Que savons-nous de l’efficacité clinique de ces vaccins y compris contre le variant anglais (alpha) actuellement majoritaire en France ?

– Sinopharm (Chine) a reçu le label EUL (Emergency Use Listing) de l’OMS le 7 mai 2021. Les résultats d’un essai de phase III publiés récemment montrent une efficacité de 78 % contre l’infection symptomatique par le SARS-CoV-2, 14 jours après la seconde dose. Pas de données cliniques sur l’efficacité contre les variants, mais l’analyse de l’activité neutralisante des sérums de vaccinés avec deux doses a montré une efficacité conservée contre le variant apha ;

– Sinovac (Chine) a reçu le label EUL de l’OMS le 1er juin 2021. D’après un essai de phase III, il aurait une efficacité de 51 % contre l’infection symptomatique, et de 100 % contre les formes sévères et l’hospitalisation. Les sérums de vaccinés avec deux doses auraient une activité neutralisante modestement diminuée contre le variant alpha ;

– les autres vaccins (Sputnik V, Institut Gamaleya, Russie ; CanSino, Chine ; Anhui Zhifei, Chine ; Bharat Biotech, Inde) n’ont pas obtenu le label EUL de l’OMS ; il n’y a pas d’étude sur leur efficacité contre le variant alpha.

Quelles recommandations ?

Compte tenu de ces constats, le Conseil d’orientation de la stratégie vaccinale recommande de considérer les vaccins ayant reçu un EUL de l’OMS comme conférant une protection satisfaisante contre le SARS-CoV-2, et de suivre une stratégie vaccinale adaptée aux formes virales circulant en France en juin 2021 (variant alpha prédominant). En pratique :

– personnes ayant reçu un schéma vaccinal complet avec le vaccin Sinopharm ou Sinovac : on peut considérer qu’elles sont protégées ;

– personnes ayant reçu une unique dose de vaccin Sinopharm ou Sinovac : procéder à l’administration d’une dose de vaccin autorisé en France ;

– autres vaccins non autorisés en France : proposer une vaccination complète avec un vaccin autorisé en France, quel que soit le nombre de doses reçues.

Quelles modalités pratiques ?

– Pour les personnes entrant en France pour un séjour inférieur au temps nécessaire à l’administration de deux doses de vaccin : administrer une dose de vaccin autorisé en France.

– Les vaccins à utiliser pour ces revaccinations sont les vaccins autorisés en France adaptés à l’âge de la personne concernée (tableau ci-dessous).

– Le délai à respecter entre un vaccin non autorisé en France et la revaccination avec un vaccin autorisé en France est d’environ 4 semaines.

– Pour les personnes arrivant sur le territoire français en provenance d’une zone considérée comme à risque : le temps de quarantaine pourrait être mis à profit pour procéder à l’administration d’une première dose de vaccin.

Bien entendu, ces recommandations sont susceptibles d’évoluer en fonction des données qui seront progressivement disponibles concernant les autres vaccins.

t1

t2

Cinzia Nobile, La Revue du Praticien

Pour en savoir plus :

Kaabi NA, Zhang Y, Xia S, et al. Effect of 2 Inactivated SARS-CoV-2 Vaccines on Symptomatic COVID-19 Infection in Adults. JAMA 26 juin 2021.

Wang GL, Wang ZY, Duan LJ, et al. Susceptibility of Circulating SARS-CoV-2 Variants to Neutralization.N Engl J Med. 2021;384(24):2354-6.

OMS. Interim recommendations for use of the inactivated COVID-19 vaccine, CoronaVac, developed by Sinovac. 24 mai 2021.

Conseil d’Orientation de la Stratégie Vaccinale. Avis du 2 juin 2021 – Vaccination avec des vaccins non autorisés en France. Ministère des solidarités et de la santé. 2 juin 2021.

Figures et tableaux