Interview de Vanessa Escuret, Centre national de référence des virus des infections respiratoires (dont la grippe), Lyon.

 

Quel est le bilan de la grippe dans l’hémisphère sud ?

Dans l’hémisphère nord, entre février et mars, l’activité grippale était élevée dans la plupart des pays, mais à partir de la mi-mars, avec les mesures de confinement, la circulation des virus grippaux s’est arrêtée drastiquement. Depuis avril, les virus influenzae ont circulé à des niveaux extrêmement faibles au niveau mondial, notamment dans l’hémisphère sud. Selon l’OMS, sur plus de 145 068 échantillons testés dans 52 pays par les Centres nationaux de référence entre le 17 et le 30 août 2020, seuls 34 étaient positifs pour la grippe. D’après une autre publication incluant les données de l’Australie, du Chili et de l’Afrique du...

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ?

Une discipline exigeante nécessite une information exigeante

ABONNEZ-VOUS À PARTIR DE 1€ PAR JOUR

Figures et tableaux