Un des plaisirs de l’été est de pouvoir prendre ses repas tranquillement sur sa terrasse ou dans son jardin, à l’ombre d’un arbre ou d’un parasol. Mais cela attire des invités imprévus qui apprécient particulièrement les mets sucrés…

 

Beaucoup de gens redoutent, avec raison, les piqûres de guêpes (ou Vespula). Ces insectes sévissent entre avril et octobre, avec un pic d’activité en juillet et août. Ils sont formés d’une tête avec des mandibules et une paire d’antennes, d’un thorax sur lequel sont fixées six pattes et deux paires d’ailes et d’un abdomen avec, le plus souvent, des stries jaunes et noires. Leur aiguillon, relié à une glande à venin, est lisse et donc ne reste pas dans le point de piqûre, ce qui permet à la guêpe de piquer à nouveau. Le thorax et l’abdomen sont séparés par un rétrécissement très marqué (« taille de guêpe »).

Les...

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ?

Une discipline exigeante nécessite une information exigeante

ABONNEZ-VOUS À PARTIR DE 1€ PAR JOUR

Figures et tableaux