Un premier tableau avec anosmie pourrait traduire, peut-être, une forme modérée liée à une réponse immunitaire efficace, quand le second avec des signes neurologiques centraux (céphalées, vertiges, troubles de la conscience…) témoignerait d’une infection non contrôlée avec passage de la barrière hémato-encéphalique.

Mode d’entrée des virus respiratoires dans le système nerveux central

Pour atteindre le système nerveux central, les virus utilisent deux voies : la voie hématogène et la voie nerveuse. La première voie implique deux conditions : le virus doit se ­trouver dans la circulation générale ­(virémie) et franchir la barrière ­hémato-encéphalique. Pour la seconde voie, le virus doit être capable de pénétrer une cellule nerveuse et remonter le long de son axone pour atteindre le système nerveux central. Le nerf olfactif, qui communique à la fois avec l’épithélium nasal et le système nerveux central via le bulbe olfactif, constitue une voie d’entrée pour les virus respiratoires ;1 il pourrait en être de même pour les branches du nerf vague, qui inner­vent le tractus respiratoire et se projettent dans le tronc cérébral.2

Invasion du système nerveux central par les coronavirus

Les coronavirus sont des virus à ARN responsables chez l’homme d’infections respiratoires plus ou moins graves. Les coronavirus hCoV-229E, -OC43, -NL63 et -HKU1 sont responsables d’infections respiratoires généralement non graves alors que le SARS-CoV, le MERS-CoV et le SARS-CoV-2 peuvent induire des tableaux de détresse respiratoire aiguë pouvant conduire au décès. Bien que peu comprises, les capacités neuro-invasives des coronavirus sont connues depuis plus de deux décennies chez l’homme.3 Les coronavirus sont capables de causer des virémies et d’infecter les cellules nerveuses.4 L’ARN des virus hCoV-229E et hCoV-OC43 a été retrouvé par real-time reverse transcription- polymerase chain ­reaction (RT-PCR) dans les cerveaux d’une partie importante de sujets autopsiés (respectivement 44 et 23 %), que ceux-ci aient ou non des patho­logies neurologiques.5 Les études menées chez l’animal ont montré que hCoV-OC43 pouvait proliférer au sein du cerveau de souris infectées par voie intranasale en envahissant d’abord le bulbe olfactif.6 Lors de l’épidémie de 2003, l’ARN du SARS-CoV a été retrouvé par RT-PCR dans le liquide céphalorachidien ou le parenchyme cérébral de patients initialement admis pour des symptômes d’infection respiratoire et ayant par la suite développé des symptômes neurologiques.7-9 Dans l’un de ces cas,9 le SARS-CoV a pu être également isolé à partir de la culture cellulaire d’une suspension de parenchyme cérébral, démontrant la présence d’un virus infectant au sein du cerveau. Le SARS-CoV-2, qui a 80 % de similarité génétique avec le SARS-CoV10 et qui utiliserait le même récepteur pour pénétrer les cellules de l’organisme,11 pourrait lui aussi envahir le système nerveux central.

Symptômes neurologiques rapportés dans le Covid-19

Les études incluant des séries de ­patients atteints par le Coronavirus Disease 2019 (Covid-19) rapportent comme signes évocateurs d’une atteinte centrale les céphalées et les vertiges. Les syndromes confusionnels ont été observés surtout chez les patients sévères.12, 13 Un seul cas de crises convulsives a été rapporté (tableau 1).
À noter que les auteurs restent flous sur le syndrome confusionnel : on trouve dans les articles rapportant les caractéristiques cliniques de patients Covid-19 les termes « confusion »14 ou « trouble de la conscience ».12, 13 Aucun de ces articles ne rapporte d’hallucinations. Les Centers for Disease Control and Prevention américains retiennent désormais « la confusion et les troubles de la vigilance » comme signes devant faire évoquer le Covid-19. Le Conseil national professionnel de gériatrie et la Société française de gériatrie et de...

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ?

Une discipline exigeante nécessite une information exigeante

ABONNEZ-VOUS À PARTIR DE 1€ PAR JOUR

Une discipline exigeante nécessite une information exigeante

ABONNEZ-VOUS À PARTIR DE 1€ PAR JOUR