Cette étude prospective a été menée à Berlin entre 2017 et 2019. Elle visait à explorer le bénéfice apportés par les unités mobiles de prise en charge des accidents vasculaires cérébraux (AVC). Ces ambulances spécialisées sont équipées d’un scanner et de matériel permettant la réalisation d’un bilan biologique et d’une thrombolyse intraveineuse. Lorsqu’un appel au centre de régulation médicale suggérait un AVC de moins de 4 heures (ou de début des symptômes inconnu), si une unité mobile était disponible, elle était envoyée sur les lieux (ainsi qu’une ambulance conventionnelle). Si aucune unité mobile n’était disponible, une ambulance conventionnelle seule était envoyée. Ont ici été comparés les 749 patients pris en charge par une unité mobile et les 794 patients ayant eu une prise en charge conventionnelle (groupe contrôle). Il est notable que 60 % des patients du groupe « unités mobiles » recevaient une thrombolyse préhospitalière, contre 48 % des patients du groupe contrôle qui la recevaient en milieu hospitalier. L’efficacité était jugée sur le handicap à 3 mois, évalué par le score de Rankin (coté de 0 à 6, le 0 indiquant l’absence de déficit neurologique, le 6 le décès). Le score de Rankin à 3 mois dans le groupe « unité mobile » était de 1, contre 2 dans le groupe contrôle (différence significative sur le plan statistique). Il n’y avait pas de différence entre les deux groupes concernant les hémorragies intracrâniennes.

S. Rivière déclare n'avoir aucun lien d'intérêts.

Références
JAMA 2021;325:454-66. Ebinger M, Siegerink B, Kunz A, et al. Association between dispatch of mobile stroke units and functional outcomes among patients with acute ischemic stroke in Berlin. PMID : 33528537.