Le cancer du sein est le cancer le plus fréquent chez les femmes en France. Grâce à l’amélioration du dépistage et de la prise en charge, la survie des patientes atteintes de cancer du sein augmente depuis une vingtaine d’années. Aujourd’hui, en France, plus de 200 000 femmes vivent avec un antécédent de cancer du sein. Le cancer a des répercussions sur de nombreuses dimensions de la vie des femmes notamment : leur vie professionnelle, et l'accès à l’assurance emprunteur et au droit à l'oubli.

Une véritable rupture socioprofessionnelle…

Au moment du diagnostic de cancer du sein, 32 % des femmes ont moins de 55 ans et 20 % ont moins de 50 ans. Ainsi, une grande partie de ses femmes sont encore en âge de travailler et la maladie impacte leur vie professionnelle. En effet, après le diag­nostic, s’ensuit bien souvent une période d’arrêt maladie de plusieurs mois liée aux effets indésirables physiques et psychologiques du cancer et de ses traitements. À la suite de cet arrêt maladie, il a été montré que les femmes ayant eu un cancer du sein avaient un plus grand risque d’inactivité par rapport à des femmes qui n’ont pas été malades et que leur probabilité d’emploi était réduite, ce qui n’a pas été trouvé pour d’autres cancers touchant des patients jeunes et avec un taux de survie élevé tels que le mélanome (ou le cancer des testicules chez l’homme), dont les traitements entraînent moins de séquelles.1
Pour le cancer du sein, environ un quart des femmes n’ont pas repris le travail deux ans après le diagnostic.2 Le cancer du sein engendre ainsi une véritable rupture socioprofessionnelle. Le retour au travail est un enjeu important puisqu’il est généralement perçu par les femmes comme une étape de leur rétablissement : en effet, il est souvent synonyme d’un retour à la vie « normale » et il s’agit d’un cap dans le processus de reconstruction identitaire. D’un point de vue sociétal, le retour au travail après un cancer du sein est également bénéfique puisque...

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ?

Une discipline exigeante nécessite une information exigeante

ABONNEZ-VOUS À PARTIR DE 1€ PAR JOUR

Une discipline exigeante nécessite une information exigeante

ABONNEZ-VOUS À PARTIR DE 1€ PAR JOUR