La cataracte est la première cause de cécité dans le monde et l’une des étiologies majeures d’altération modérée à sévère de la fonction visuelle dans les pays développés.1
Avec près de 800 000 interventions tous les ans, cet acte est l’un des plus pratiqués en France, avec des résultats anatomiques, visuels et réfractifs très reproductibles.
Cette chirurgie est actuellement effectuée manuellement et avec des ultrasons pour émulsifier et aspirer le cristallin. La technique consiste à faire une incision de cornée de 2 à 3 mm, une ouverture de la capsule antérieure du cristallin à l’aide d’une pince et ensuite à émulsifier et extraire le contenu du sac cristallinien à l’aide d’une sonde de phacoémulsification et d’une sonde d’aspiration.
Ensuite, un implant intraoculaire souple d’une puissance déterminée en préopératoire est inséré dans le sac capsulaire pour rétablir la fonction visuelle.
Les lasers sont particulièrement utiles en ophtalmologie. Leur interaction avec les tissus oculaires produit différents effets en fonction de leur énergie, longueur d’onde ou durée d’impulsion :
– effet thermique : laser argon utilisé pour les coagulations rétiniennes ;
– effet photoablatif : lasers excimers en chirurgie réfractive cornéenne ;
– effet photodisruptif : lasers Nd:YAG pour le traitement de la cataracte secondaire ou de l’iridotomie périphérique.
Du fait de leur très brève durée d’impulsion, les lasers qui émettent un faisceau laser unidirectionnel d’une durée de l’ordre du femtoseconde (10-15 secondes) permettent une découpe des tissus oculaires en timbre-poste sans dommages collatéraux aux structures adjacentes.
Ils sont actuellement largement utilisés en ophtalmologie pour la chirurgie réfractive cornéenne ou encore pour la réalisation de greffe de cornée. Ils permettent des découpes tissulaires précises et reproductibles, et ainsi une bonne congruence des tissus cornéens en postopératoire, avec de meilleurs résultats visuels.

Apports techniques et anatomiques

Le laser femtoseconde pour la chirurgie...

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ?

Une discipline exigeante nécessite une information exigeante

ABONNEZ-VOUS À PARTIR DE 1€ PAR JOUR

Une discipline exigeante nécessite une information exigeante

ABONNEZ-VOUS À PARTIR DE 1€ PAR JOUR