La campagne de vaccination a commencé en France, mais devant la prolifération de messages contradictoires, amplifiés par les réseaux sociaux et les médias, il n’est pas facile de s’y retrouver.
Quels sont les composants des deux vaccins à ARN disponibles ? Sont-ils contre-indiqués chez les personnes allergiques ? Faut-il vacciner une personne qui a eu la Covid ou qui est « cas contact » ? Comment administrer le vaccin chez les patients sous anticoagulants ? Les réponses aux questions pratiques les plus fréquentes posées par les patients et les médecins sur ces nouveaux vaccins. 

 

Que contiennent les deux vaccins à ARN ? Comment fonctionnent-ils ? 

Ils contiennent l’ARN messager codant la protéine de surface du SARS-CoV-2 (Spike), encapsulé dans des nanoparticules (taille : 80 nm) lipidiques, associé à du sucrose, du potassium, du sodium (composition précisée ci-dessous)*. Ils ne contiennent ni adjuvant, ni métaux lourds, ni aluminium.

Lors de l’injection dans le deltoïde, l’ARNm vaccinal pénètre dans les cellules du muscle et est traduit dans le cytoplasme en protéine Spike. Cette protéine « étrangère » est...

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ?

Une discipline exigeante nécessite une information exigeante

ABONNEZ-VOUS À PARTIR DE 1€ PAR JOUR

Figures et tableaux