Ne pas s’attaquer à la tumeur directement mais restaurer la réponse immunitaire capable d’éliminer les cellules cancéreuses ? C’est le changement de paradigme sur lequel se fonde l’immunothérapie, qui permet aujourd’hui de traiter des cancers auparavant sans espoir de guérison, comme le mélanome métastatique, les cancers du poumon et de la vessie. Ces traitements, certes affaire de spécialistes, concernent de plus en plus de patients, d’autant plus que la place de l’immunothérapie ne fera que croître dans les années à venir. Les 10 messages qu’il faut retenir sur cette révolution thérapeutique.
 

 

C’est à lire dans : Lebranchu Y. Inhibiteurs du contrôle immunitaire : ce qu’il faut retenir. Rev Prat 2021;71(4);411-2.

Figures et tableaux