Le principe du traitement de la maladie de Parkinson repose sur le remplacement dopaminergique pour corriger les symptômes moteurs. La découverte de la lévodopa, précurseur de la dopamine, dans les années 1960, a été une révolution pour le traitement symptomatique des symptômes moteurs de cette maladie ; la lévodopa...

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ?

Une discipline exigeante nécessite une information exigeante

ABONNEZ-VOUS À PARTIR DE 1€ PAR JOUR