Le diagnostic doit être fait idéalement avant 6 mois.
Verge de petite taille, sa longueur est 2,5 déviations standard en dessous de la moyenne pour l’âge, mais sa morphologie est normale, avec un méat urétral apical. Prévalence : environ 1,5 sur 10 000 naissances. Un défaut de sécrétion ou d’action de la testostérone est souvent en cause, mais dans un tiers des cas, aucune étiologie n’est retrouvée.

Diagnostic

La mesure est faite sur une verge en traction légère (en prenant le gland entre le pouce et l’index et en tirant jusqu’à sentir un début de résistance), en dégageant bien les corps caverneux de la graisse sus-pubienne. Elle est réalisée sur la face dorsale du pénis, de la base à l’extrémité distale du gland dégagé, avec au mieux une règle dure (fig. 1).1 La palpation et la mesure de l’épaisseur permettent d’évaluer sa trophicité et de rechercher une hypoplasie des corps caverneux. On examine le scrotum et les testicules pour en définir la position et la taille. Le micropénis est une verge de taille < 2,5 cm à la naissance (enfant à terme), < 3-3,5 cm à 2-6 ans, < 4 cm à 6-11 ans, < 9 cm à l’âge adulte (1res normes établies par Schonfeld, et al.2 ; fig. 2). Le plus souvent, le patient a un caryotype 46 XY, avec un méat urétral apical, un scrotum normal et des testicules en place ou cryptorchides, de dimension normale ou petite.
Le diagnostic est souvent posé à tort chez les patients obèses, la verge étant enfouie dans la graisse sus-pubienne.

Physiopathologie

La formation d’une verge de morphologie et de taille normales nécessite, durant la vie embryonnaire : une synthèse suffisante de testostérone, stimulée par l’HCG placentaire puis par la LH hypophysaire fœtale...

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ?

Une discipline exigeante nécessite une information exigeante

ABONNEZ-VOUS À PARTIR DE 1€ PAR JOUR

Une discipline exigeante nécessite une information exigeante

ABONNEZ-VOUS À PARTIR DE 1€ PAR JOUR