e mouvement de contestation inédit qui affecte les urgences contraint la ministre de la Santé à agir vite, ce qu’elle vient de faire en annonçant 12 mesures, dotées de 754 millions d’euros (des dépenses réaffectées) pour les désengorger mais aussi les « refonder ». Un service d’accès aux soins sera créé pour répondre à toute heure à la demande de soins et orienter sous 24 heures un patient vers un médecin généraliste. L’offre de ville sera accrue avec la création de 50 maisons médicales de garde à proximité des gros services d’urgence. Les SAMU pourront déclencher le transport sanitaire d’un patient vers un cabinet ou une maison de santé qui pourront pratiquer sur place des examens de biologie, la procédure...

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ?

Une discipline exigeante nécessite une information exigeante

ABONNEZ-VOUS À PARTIR DE 1€ PAR JOUR

Une discipline exigeante nécessite une information exigeante

ABONNEZ-VOUS À PARTIR DE 1€ PAR JOUR