Cette étude a été menée en 8 mois chez 419 000 participants n’ayant pas de fibrillation atriale connue, qui se sont portés volontaires et ont donné leur consentement via une application sur leur smartphone....

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ?

Une discipline exigeante nécessite une information exigeante

ABONNEZ-VOUS À PARTIR DE 1€ PAR JOUR