Le filgotinib, un inhibiteur de Janus kinase (JAK), a été évalué dans trois essais, présentés conjointement dans cet article, chez des patients atteints de rectocolite hémorragique (RCH) modérée à sévère. Deux essais, dits d’induction, ont concerné au total 1 348 malades en poussée, randomisés pour recevoir 100 ou 200 mg/j de filgotinib ou un placebo, pendant 11 semaines. Le troisième essai concernait les patients en rémission après ces 11 semaines, de nouveau randomisés afin de déterminer s’ils demeuraient sous traitement ou passaient au placebo (les personnes déjà sous placebo pendant la phase d’induction le restaient) pour un suivi de 58 semaines. Le critère de jugement de l’efficacité était la rémission, définie par des items du score de la Mayo Clinic : diminution des rectorragies, de la fréquence des selles, et amélioration endoscopique. Pendant la phase d’induction, seule la dose de 200 mg/j était supérieure au placebo ; elle était supérieure au placebo dans les deux phases, avec notamment 37,2 % des patients en rémission au terme de la phase d’entretien, contre 11,2 % dans le groupe placebo.

S. Rivière déclare n'avoir aucun lien d'intérêts.

Références
Lancet 2021 Jun 19;397(10292):2372-84 Feagan BG, Danese S, Loftus EV Jr, Vermeire S, Schreiber S, Ritter T, et al. Filgotinib as induction and maintenance therapy for ulcerative colitis (SELECTION): a phase 2b/3 double-blind, randomised, placebo-controlled trial. PMID: 34090625