Un des piliers du contrôle de la pandémie de Covid — le port du masque « universel » — pourrait non seulement réduire la transmission du virus mais également la gravité de la maladie, en faisant en sorte que la majorité des nouvelles infections soient asymptomatiques.

 

C’est l’hypothèse, audacieuse, proposée par les auteurs d’un article paru le 8 septembre dans le New England Journal of Medicine.

La généralisation du port du masque a été préconisée pour contrôler la pandémie de Covid lorsque plusieurs études ont montré que, chez...

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ?

Une discipline exigeante nécessite une information exigeante

ABONNEZ-VOUS À PARTIR DE 1€ PAR JOUR

Figures et tableaux