Il est difficile de répondre à une telle question, mais l’implication de facteurs de risque –comme une blessure au genou – nécessite une prévention.
En France, on estime que près de 10 millions de personnes (17 % de la population générale) souffrent d’une forme d’arthrose. Cette pathologie constitue un véritable problème de santé publique puisque sa fréquence ne cesse d’augmenter. L’arthrose peut se déclarer à tout âge et même apparaître chez le jeune adulte dès l’âge de 20 ans. Il s’agit alors le plus souvent d’une arthrose cervicale, d’une arthrose du genou ou de la hanche liée à une pratique sportive de haut niveau (arts martiaux, football…). Ces cas sont généralement sévères, car les personnes atteintes sont plus actives et imposent davantage de contraintes mécaniques à leurs articulations que les sujets plus âgés.

Une pathologie liée à l’âge…

Pour autant, existe-t-il davantage d’arthrose chez le sujet jeune ? Il est difficile de répondre à cette question, et c’est tout l’intérêt d’en débattre ! En effet, aucune étude n’est en mesure de déclarer que l’incidence de l’arthrose augmente chez le sujet jeune. L’arthrose reste une pathologie liée à l’âge puisqu’il s’agit du facteur de risque le plus important. Dans l’étude NAHNES I, la prévalence de l’arthrose était inférieure à 0,1 % chez les sujets de 25 à 34 ans et atteignait 10 à 20 % de ceux âgés de 65 à 74 ans.1 La relation entre l’âge et le risque d’arthrose est multifactorielle et est probablement la conséquence de nombreux facteurs individuels comme le stress oxydatif, un amincissement du cartilage, une faiblesse musculaire et/ou une réduction de la proprioception. De plus, les mécanismes cellulaires qui maintiennent l’homéostasie tissulaire diminuent avec l’âge, ce qui entraîne une réponse inadéquate au stress ou aux lésions articulaires, favorisant ainsi la dégradation du tissu articulaire. Par ailleurs, nous utilisons souvent le terme « maladie dégénérative » pour...

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ?

Une discipline exigeante nécessite une information exigeante

ABONNEZ-VOUS À PARTIR DE 1€ PAR JOUR

Une discipline exigeante nécessite une information exigeante

ABONNEZ-VOUS À PARTIR DE 1€ PAR JOUR