Cette femme de 60 ans, diabétique, consultait pour une tuméfaction hyperalgique du bras gauche depuis 15 jours. La patiente était fébrile. L’examen dermatologique notait une plaque nodulaire inflammatoire douloureuse de la face postérieure du bras (fig. 1), et une impotence fonctionnelle, sans porte d’entrée. Le bilan montrait une hyperglycémie à 2,6 g /L avec une hémoglobine glyquée à 15 % ; une hyperleucocytose à...

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ?

Une discipline exigeante nécessite une information exigeante

ABONNEZ-VOUS À PARTIR DE 1€ PAR JOUR

Une discipline exigeante nécessite une information exigeante

ABONNEZ-VOUS À PARTIR DE 1€ PAR JOUR