La question de l’information de qualité est aujourd’hui centrale dans chaque litige entre un médecin et un patient. Le droit à l’information et le « consentement éclairé » de ce dernier, consacrés tant dans les codes de déontologie médicale et de la santé publique que dans le Code civil, ont fait du patient un...

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ?

Une discipline exigeante nécessite une information exigeante

ABONNEZ-VOUS À PARTIR DE 1€ PAR JOUR