Cette étude a été menée au Danemark, où une campagne large de polymerase chain reaction (PCR) recherchant le severe acute respiratory syndrome coronavirus 2 (Sars-CoV-2) a été réalisée, avec 4 millions de personnes (69 % de la population) qui ont pratiqué 10,6 millions de PCR. L’objet ici était de déterminer le risque de réinfection au cours de la 2e vague* (du 1er septembre au 31 décembre 2020)....

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ?

Une discipline exigeante nécessite une information exigeante

ABONNEZ-VOUS À PARTIR DE 1€ PAR JOUR