Cette étude a été menée à Wuhan en Chine. Ont été sélectionnés aléatoirement 4 600 foyers, soit 9 702 individus, dans 13 districts de la ville. Des sérologies (recherche d’immunoglobulines M, G et A antiprotéine de la nucléocapside) ont été réalisées entre avril et juin 2020, puis entre octobre et décembre 2020, soit un recul maximal de 9 mois entre deux prélèvements. À l’inclusion, 6,9 % des sujets avaient une sérologie positive (dont 82 % déclaraient ne pas avoir eu de symptômes). Les anticorps mis en évidence étaient neutralisants chez seulement 39,8 % des cas, les taux d’anticorps neutralisants étant plus faibles chez les sujets ayant été asymptomatiques. La proportion de patients ayant des anticorps neutralisants était stable au cours du temps, et le titre de ces anticorps restait stable chez les individus qui en produisaient.

S. Rivière déclare n'avoir aucun lien d'intérêts.

Références
Lancet 2021;397:1075-84. He Z, Ren L, Yang J, Guo L, et al. Seroprevalence and humoral immune durability of anti-SARS-CoV-2 antibodies in Wuhan, China: a longitudinal, population-level, cross-sectional study. PMID : 33743869.