De nombreux essais thérapeutiques ont été conduits pour évaluer l’efficacité du tocilizumab dans l’infection par le severe acute res­piratory syndrome coronavirus 2 (SARS-CoV-2). Mené au Royaume-Uni, l’essai RECOVERY est celui qui a inclus le plus grand nombre de personnes, soit 4 116 patients qui ont reçu du tocilizumab. Les critères d’inclusion étaient l’existence d’une hypoxémie et d’une élévation de la protéine C-réactive ≥ 75 mg/L. Les patients étaient randomisés pour recevoir le tocilizumab (une perfusion de 400 à 800 mg selon le poids, répétée 12 à 24 heures après en l’absence d’amélioration) ou les soins standard. Le critère principal de jugement était la mortalité à 28 jours : 31 % des malades sous tocilizumab contre 35 % (soit une diminution du risque de 15 %). La probabilité d’être sorti d’hospitalisation à 28 jours était de 57 % chez ceux ayant reçu du tocilizumab, contre 50 % (différence de 22 %). Parmi les patients ne recevant pas de ventilation mécanique à l’inclusion, le taux de décès ou de recours à une ventilation mécanique à 28 jours était moindre après traitement par tocilizumab (35 % contre 42 %, soit une diminution de 16 %).

S. Rivière déclare n'avoir aucun lien d'intérêts.

Références
LANCET 2021;397:1637-645. RECOVERY collaborative group. Tocilizumab in patients admitted to hospital with COVID-19 (RECOVERY): a randomised, controlled, open-label, platform trial. PMID : 33933206.