«Le vin, un alcool pas comme les autres », cette déclaration récente du ministre de l’Agriculture fait écho à celle d’Emmanuel Macron qui l’an dernier confiait qu’il « buvait du vin, midi et soir » ajoutant « tant que je serai président, il n’y aura pas d’amendement pour durcir la loi Évin. » Certes, la ministre de la Santé a tenté de recadrer ces propos consternants : «En termes de santé publique, c’est exactement la même chose de boire du vin, de la bière, de la vodka ou du whisky… ».
En France, le vin fait partie de notre patrimoine et de notre culture. Un anniversaire sans bulles ? Un bon repas sans un bon cru ? Un départ en retraite sans verre de...

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ?

Une discipline exigeante nécessite une information exigeante

ABONNEZ-VOUS À PARTIR DE 1€ PAR JOUR

Une discipline exigeante nécessite une information exigeante

ABONNEZ-VOUS À PARTIR DE 1€ PAR JOUR