Face à la Covid-19, à sa sournoise contagiosité et sa dangerosité potentielle, tous les espoirs reposent aujourd’hui sur le nouveau vaccin. Dans l’attente d’un traitement spécifique, il pourrait être le moyen de stopper la pandémie. Les industriels du médicament ont parfaitement compris son intérêt potentiel, aussi bien scientifique qu’économique.
Si la campagne vaccinale a débuté en Angleterre et aux États-Unis, en France, nous attendons le feu vert de l’Agence européenne des médicaments (prévu pour le 21 décembre) et de son homologue français, l’ANSM. Le gouvernement a tissé un canevas préalable (gratuité de la vaccination, caractère non obligatoire,...

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ?

Une discipline exigeante nécessite une information exigeante

ABONNEZ-VOUS À PARTIR DE 1€ PAR JOUR