Hypopigmentation acquise de la peau et/ou des muqueuses par perte sélective des mélanocytes : macules blanches arrondies bien limitées et non prurigineuses.
Prévalence mondiale : estimée à 0,5 % ; environ la moitié des cas surviennent avant l’âge de 20 ans, et près de 70 % avant 30 ans.
Touche adultes et enfants des 2 sexes (mais formes segmentaires plus fréquentes chez l’enfant).

Trois grandes formes

Vitiligo non segmentaire :
– forme commune, macules hypochromiques bilatérales et souvent symétriques (fig. 1) ;
– lésions de distribution acrofaciale (mains et pieds, atteinte péri-orificielle faciale) ou dispersées symétriquement sur tout le corps, évoluant par poussées ;
– la topographie peut correspondre aux zones de frottement ou de pression (phénomène de Koebner) ;
– les poils sur les territoires touchés, initialement pigmentés, deviennent blancs progressivement.
Segmentaire :
– environ 10 % des cas ;
– distribution unilatérale correspondant totalement ou partiellement à un segment reconnaissable (dermatome), mais d’interprétation étiologique difficile (fig. 2) ;
– âge de début plus précoce ;...

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ?

Une discipline exigeante nécessite une information exigeante

ABONNEZ-VOUS À PARTIR DE 1€ PAR JOUR

Une discipline exigeante nécessite une information exigeante

ABONNEZ-VOUS À PARTIR DE 1€ PAR JOUR