Treize cancers pédiatriques ont été enregistrés à Sainte-Pazanne entre le 1er janvier 2015 et le 31 mars 2019 : cela traduit-il un excès par rapport au nombre attendu ?
Les autorités de santé ont entrepris une enquête épidémiologique dans sept communes de Loire- Atlantique, dont la commune de Sainte-Pazanne, à la suite de l’observation de plusieurs cas de cancers pédiatriques signalés par des parents.

La situation est-elle anormale ?

Entre le 1er janvier 2015 et le 31 mars 2019, donc en 4,25 ans, 13 cancers ont été recensés dans la population de 0 à 17 ans de ces sept communes, dont 11 de 0 à 14 ans, et 2 de 15 à 17 ans.1 Le nombre de 11 cancers observé entre 0 et 14 ans a pu être comparé au nombre attendu d’après les données du Registre national des cancers pédiatriques.2 Ce nombre attendu est égal à 4,84, et les autorités ont conclu qu’il y avait un excès, avec un risque multiplié par 2,3 (11/4,84) avec une fourchette de précision de 1,1 à 4,1. Le risque, multiplié au moins par 1,1, est donc significativement augmenté.
Mais on peut aussi se demander dans combien de zones contenant le même nombre d’enfants de 0 à 14 ans en France on attend au moins 11 cancers entre 0 et 14 ans en 4,25 ans. On estime qu’il y a 1 770 cancers pédiatriques par an en France,1, 2 donc on attend 1 770 × 4,25 =7 522 cancers entre 0 et 14 ans dans la France entière en 4,25 ans. On peut imaginer diviser la France en zones contenant le même nombre d’enfants entre 0 et 14 ans que les 7 communes étudiées ; dans chaque zone, on attend 4,84 cas en moyenne, il y a donc 7 522/4,84 = 1 554 de ces zones puisque le nombre total de cas attendu est de 7 522. La figure ci-contre montre la répartition des zones en fonction du nombre de cas attendu. Le nombre de zones dans lesquelles on attend 11 enfants ou plus atteints de cancer, calculé en utilisant la loi de Poisson*, est égal à 17. Il existe simplement, sous l’effet du hasard, d’autres zones avec au moins 2 fois...

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ?

Une discipline exigeante nécessite une information exigeante

ABONNEZ-VOUS À PARTIR DE 1€ PAR JOUR

Une discipline exigeante nécessite une information exigeante

ABONNEZ-VOUS À PARTIR DE 1€ PAR JOUR