Dylan, 10 mois, est amené en urgence par sa mère pour une bulle surinfectée et douloureuse du pouce droit (figure). La lésion initiale, une vésicule, est devenue bulleuse.

Il est dû au virux herpès simplex HSV-1, le HSV 2 ayant un tropisme génital. La primo-infection herpétique affecte dans la majorité des cas le visage (bouche et lèvres : gingivostomatite ; yeux : kérato-conjonctivite). Plus rarement, et essentiellement chez l’enfant, elle prend la forme d’un pseudo-panaris.
Œdème, rougeur et douleur lancinante de l’extrémité d’un doigt sont accompagnés d’une bulle (coalescence de vésicules).
La dernière phalange du doigt (face palmaire ou dorsale, pourtour de l’ongle) est la localisation préférentielle.
Le panaris d’origine bactérienne est le principal diagnostic différentiel (aspect pustuleux) : absence de tension au niveau des lésions observées dans la forme herpétique ; la lésion initiale est une vésicule pour le HSV-1 (inflammation et abcès pour la forme bactérienne).
Le diagnostic est clinique. La PCR ne se discute que pour les infections herpétiques sévères (encéphalites), sur terrain particulier (néonatal, immunodépression) ou en cas de doute diagnostique (formes atypiques).
Le traitement est symptomatique : désinfection, paracétamol. En cas de surinfection, on prescrit des antibiotiques locaux (acide fusidique ou mupirocine).

Pour en savoir plus

Courjon J, Demonchy E, Roger PM. Infections à herpès virus du sujet immunocompétent. Rev Prat 2017;67:e177-e181.
Vitrat-Hincky V, Brion JP, Infections à Herpès simplex virus. Rev Prat Med Gen 2015;29:405-6.
HAS. Prise en charge de l’herpès cutanéo-muqueux chez le sujet immunocompétent (manifestations oculaires exclues). Conférence de consensus, recommandations de bonne pratique. Novembre 2001.