Le port du masque fait encore débat, notamment depuis la préconisation du Haut Conseil de la santé publique d’abandonner certains types de masques en tissu. Que montrent les études ? Y a-t-il des essais cliniques comparant l’efficacité de différents types de masques ? 

 

L’efficacité de filtration des masques en tissu est généralement inférieure à celle des masques médicaux, qui ont, quant à eux, une capacité filtrante inférieure par rapport aux modèles FFP2. C’est en tout cas ce que montrent les tests faits en laboratoire… Mais que disent les études cliniques ?

La démonstration de l’efficacité du port de masque sur la propagation du virus dans la population n’est pas chose aisée. La majorité des études sont observationnelles : elles ont retrouvé une transmission plus faible du SARS-CoV-2 dans les communautés où le port du masque est généralisé. Par exemple, dans une étude récente, réalisée aux États-Unis, qui reposait sur une large enquête incluant 378 207 sujets, les États américains dans lesquels un pourcentage élevé d’habitants déclaraient porter le masque avaient un taux de reproduction virale plus bas, traduisant un meilleur contrôle de l’épidémie. L’efficacité du masque est majorée par une autre...

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ?

Une discipline exigeante nécessite une information exigeante

ABONNEZ-VOUS À PARTIR DE 1€ PAR JOUR

Figures et tableaux