Les fractures ostéoporotiques ont des conséquences individuelles et un coût sociétal important. Leur prévention est donc cruciale. Les mesures non médicamenteuses indispensables – apport en calcium et en vitamine D, activité physique, prévention des chutes – sont indiquées chez tous les patients, à vie. Cependant, elles ne suffisent pas à traiter une ostéoporose avérée. Un traitement médicamenteux est indiqué chez les sujets le plus à risque de fracture. Comment évaluer ce risque ? Chez quels sujets instaurer un traitement antiostéoporotique ? Quel médicament prescrire en fonction du profil du patient ? 

Vous trouverez dans ce dossier tout ce qu’il faut savoir sur l’efficacité et les effets indésirables des différents médicaments antiostéoporotiques disponibles (bisphosphonates, raloxifène, dénosumab), un focus sur l’indication du traitement hormonal chez la femme ménopausée, des « aides à la décision » et une fiche d’information à remettre au patient en cas de prescription de bisphosphonates. Bonne lecture !

Dossier – Traitement de l’ostéoporose, élaboré selon les conseils scientifiques du Pr Patrice Fardellone. Rev Prat 2020;70:1079-100.

Cinzia Nobile, La Revue du Praticien

Figures et tableaux
Références
Crédit image : BSIP