Depuis fin août, les personnes éligibles à une dose de rappel de vaccin contre le Covid sont les patients immunodéprimés (4e dose), les personnes de plus de 65 ans et celles ayant des pathologies à très haut risque ou à risque de forme grave de Covid (3e dose), et enfin celles ayant reçu le vaccin Janssen (2e dose). La HAS vient de recommander une extension de ces indications. Ce qu’il faut savoir.

 

Dans un avis du 6 octobre, la HAS recommande d’élargir l’indication d’un rappel à l’ensemble des professionnels de santé (et du secteur médico-social et du transport sanitaire), ainsi qu’aux adultes de l’entourage des patients immunodéprimés. Cela correspondrait respectivement à environ 3,5 millions et 350-400 000 personnes.

Pour mémoire, la dose de rappel avec le vaccin à ARN (Pfizer, ou Moderna mais en demi-dose) est à administrer 6 mois après la dernière injection, 4 semaines si la personne a reçu une première dose de Janssen (ou, à défaut, dès que possible). 

Cet avis donne suite à l’autorisation par l’Agence européenne du médicament (EMA) de l’utilisation du vaccin Comirnaty pour le rappel (laissant aux États membres la prérogative de définir la population à qui la proposer), et s’appuie notamment sur les données étatsuniennes d’efficacité en vie réelle du rappel chez les plus de 60 ans (suggérant 11 fois moins d’infections et 20 fois moins de formes graves chez les personnes l’ayant reçu), ainsi que sur les données israéliennes de vie réelle sur sa tolérance (qui semblent montrer un profil de tolérance comparable à celui de la deuxième dose).

Pour l’instant, la HAS considère que l’amélioration de la situation sanitaire et les données encore limitées sur les conséquences d’un déclin de l’efficacité vaccinale au cours du temps chez le jeune adulte sans comorbidité ne justifient pas à ce stade de recommander l’administration d’une dose supplémentaire en population générale. Elle souligne toutefois que cet avis est sujet à modification et que cette dose de rappel généralisée deviendra probablement nécessaire dans le futur.

Toutefois, elle réaffirme que la priorité reste l’élargissement de la couverture vaccinale de la population, particulièrement des personnes de plus de 80 ans, dont le taux de vaccination n’augmente plus et demeure insuffisant (84 % au 03/10/2021)…

LMA, La Revue du Praticien

Pour en savoir plus :

HAS. Covid-19 : la HAS élargit le périmètre de la dose de rappel. 6 octobre 2021.

À lire aussi :

Nobile C. [Covid] 3e dose pour tous : ce n’est pas la panacée !Rev Prat (en ligne) 24 septembre 2021.

Figures et tableaux