Nouvelle ère pour la sclérose en plaques

La sclérose en plaques, plus fréquente des maladies démyélinisantes du système nerveux central, occupe une place particulière en neurologie. Affectant des sujets le plus souvent jeunes, elle est responsable d’un lourd fardeau à une période où ils construisent leur projet de vie. Les progrès médico-scientifiques en la matière sont considérables ces dernières décennies. Les personnes atteintes sont dorénavant diagnostiquées et traitées précocement, avec une amélioration de leur pronostic fonctionnel. Polymorphe dans sa présentation clinique, la pathologie marque aussi par sa dualité, le traitement de la composante auto-immune n’effaçant pas complètement la composante dégénérative. Une nouvelle ère de recherche s’ouvre actuellement, orientée vers l’élucidation et le ciblage thérapeutique des mécanismes de réparation de la myéline et de neurodégénérescence. Ce numéro thématique, rédigé par d’éminents spécialistes français, propose une excellente synthèse de l’actualité clinique, thérapeutique et scientifique sur cette maladie.

Au sommaire

Formes cliniques et physiopathologie de la sclérose en plaques

La sclérose en plaques (SEP) est une maladie neuro-inflammatoire chronique du système nerveux central (SNC). Elle est caractérisée par la présence de lésions (ou plaques) au niveau du cerveau et/ou de la moelle épinière et/ou des nerfs optiques. Au sein de ces lésions inflammatoires, la gaine de myéline entourant les axones des…

Épidémiologie de la sclérose en plaques

La sclérose en plaques (SEP) est la maladie inflammatoire démyélinisante la plus répandue dans les pays industrialisés, et elle représente en France la première cause de handicap locomoteur d’origine non traumatique chez l’adulte jeune. On estime actuellement que 2,8 millions de personnes vivent avec la SEP, soit une prévalence…

Diagnostic de la sclérose en plaques

La sclérose en plaques (SEP) est une maladie inflammatoire et dégénérative du système nerveux central qui concerne environ 120 000 personnes en France. Elle débute habituellement chez l’adulte jeune, en moyenne vers 30 ans, mais peut apparaître à des âges plus extrêmes, rendant l’évocation du diagnostic plus difficile et, en…

Diagnostics différentiels de la sclérose en plaques

Depuis 2001 et la première version des critères « contemporains » de sclérose en plaques (SEP), les connaissances épidémio­logiques et physiopathologiques de la maladie se sont considérablement étoffées, et les progrès en imagerie sont majeurs.1 Cependant, malgré ces avancées remarquables, le diagnostic de SEP reste parfois…

Grossesse et sclérose en plaques

La sclérose en plaques (SEP) est une affection inflammatoire chronique du système nerveux central (SNC), touchant plus de 100 000 patients en France ; elle est la première cause de handicap acquis chez l’adulte jeune. Elle affecte préférentiellement la femme (sex-ratio 3-1) jeune. La question de la grossesse occupe une place…

Prise en charge actuelle de la sclérose en plaques

La prise en charge de la sclérose en plaques (SEP) a considérablement évolué ces dernières années. Elle repose sur plusieurs axes : traitement des poussées, traitement de fond préventif de la survenue de poussées et de l’aggravation du handicap, traitement symptomatique et prise en charge non médicamenteuse permettant d’améliorer…

Aspects psychologiques dans la sclérose en plaques

La sclérose en plaques (SEP), maladie neurodégénérative inflammatoire chronique, s’accompagne d’un certain nombre de troubles psychologiques. Parmi eux, les plus fréquents sont l’anxiété et la dépression.

Vaccinations des personnes atteintes de sclérose en plaques

L’essor de la stratégie vaccinale en France est une avancée scientifique incomparable pour lutter contre le développement de maladies contagieuses mortelles ou responsables de handicap. Depuis les années 1990, l’association entre sclérose en plaques (SEP) et vaccination (initialement celle contre l’hépatite B) est un sujet polémique…

Sclérose en plaques : quelles perspectives thérapeutiques ?

En dépit de mécanismes auto-immuns incontestés impliqués dans la physiopathologie de la maladie, la sclérose en plaques est de plus en plus considérée comme une pathologie neurodégénérative. Sur le plan clinique, la composante auto-immune se traduit par la survenue de poussées. Sur le plan paraclinique, il s’agit de l’apparition de…

Sclérose en plaques : 10 messages clés

1. La sclérose en plaques, maladie chronique dont environ 120 000 personnes sont atteintes en France, est la première cause de handicap neurologique non traumatique des sujets jeunes. 2. Des facteurs génétiques (nombreux gènes liés à l’immunité) et environnementaux (infection tardive par le virus d’Epstein-Barr ; à un moindre degré,…

Les messages clés

1

promo

Tableaux et figures

promo