Paludisme
Le paludisme d’importation est une maladie potentiellement mortelle, rare mais pas exceptionnelle (environ 5 000 cas par an en France), qui peut surprendre n’importe quel praticien. L’augmentation significative de son incidence ces dernières années en fait probablement une « sentinelle » de ce qui se passe sur le terrain endémique, principalement l’Afrique subsaharienne. En effet, après une amélioration très significative depuis 20 ans, grâce à une mobilisation massive de fonds internationaux, cette évolution favorable marque le pas. L’analyse de ce constat en est complexe, la résistance aux nouveaux antipaludiques (les fameux ACT [artemisinin-based combinaison therapy]) étant loin d’être suffisante pour l'expliquer. Parallè- lement, les espoirs mis dans le premier vaccin abouti viennent d’être sévèrement douchés. L’éradication de ce fléau est bien loin d’être à l’ordre du jour. En France, les nouvelles recommandations de prise en charge du paludisme sont marquées par une simplification, notamment pour la prévention. Olivier Bouchaud

Au sommaire

Situation du paludisme dans le monde

Depuis des millénaires, l’homme et le paludisme cohabitent. C’est ainsi que l’ADN de Plasmodium falciparum a été retrouvé dans des momies égyptiennes datant de plus de 3 000 ans, et notamment dans celle de Toutânkhamon dont la mort est peut-être même due à ce parasite. Mais plusieurs milliers d’années plus tard, le paludisme est…

Épidémiologie du paludisme d’importation en France

Le paludisme continue de poser des défis en matière de prévention, de diagnostic et de prise en charge thérapeutique dans de nombreux pays industrialisés, bien qu’il y ait été éliminé. Il s’agit le plus souvent d’une pathologie d’importation observée chez des voyageurs, des migrants ou des militaires en provenance de zones…

Prise en charge de l’accès palustre simple

Bien que le paludisme d’importation reste une pathologie rare en France, elle peut, si elle n’est pas prise en charge rapidement, évoluer défavorablement. Tous les médecins devraient donc avoir le réflexe de penser au paludisme devant toute fièvre au retour d’une zone d’endémie.1 La prise en charge thérapeutique a récemment évolué,…

Formes particulières du paludisme et terrains particuliers

Il est important de connaître les spécificités cliniques et de prise en charge du paludisme de populations particulières. Par ailleurs, des formes cliniques moins courantes du paludisme existent et seront brièvement rappelées ci-dessous. Leur prise en charge a également fait l’objet d’une actualisation dans les dernières…

Accès palustre grave

Environ 15 % des 4 500 à 5 000 cas de paludisme survenant chaque année en France vont s’avérer être des accès palustres graves. Cette proportion tend à augmenter ces dernières années (2 % en l’an 2000, 14,5 % en 2017, en accroissement constant et quasi linéaire). Du fait d’un haut niveau de réanimation médicale disponible en…

Prévention du paludisme

En 2017, la Société de pathologie infectieuse de langue française (SPILF) a publié les nouvelles recommandations sur la prise en charge du paludisme d’importation.1 Ces recommandations incluent la prévention, la tendance allant vers une simplification, notamment dans les indications de chimioprophylaxie. Ces évolutions ont fait l…

Paludisme : 10 messages clés

1. Toute fièvre au retour d’une zone tropicale est un paludisme jusqu’à preuve du contraire : cet adage simple doit permettre d’éviter l’erreur (possiblement fatale) par omission.2. Tout signe de gravité, notamment neurologique, même minime, est une urgence vraie (décès brutal possible).3. Afrique subsaharienne : 95 % de tous les…

Les messages clés

1

Tous les tableaux et figures du dossier

Une discipline exigeante nécessite une information exigeante

ABONNEZ-VOUS À PARTIR DE 1€ PAR JOUR