Une maladie mortelle facile à dépister par la pesée

Il fut un temps où la faim tuait. Aujourd’hui, c’est aussi l’absence de faim qui tue. Si la disette et la famine ont disparu de nos pays riches, l’anorexie, elle, est toujours là. Cette anorexie est systématiquement liée à une pathologie (que celle-ci soit organique ou psychiatrique), de sorte qu’on considère parfois que la dénutrition n’est qu’un symptôme qui disparaîtra spontanément avec le traitement de la maladie l’ayant entraînée. Il faut reconnaître qu’autrefois, lorsque les maladies tuaient rapidement, dépister une dénutrition associée était inutile. Mais, à force de progrès médicaux, de nombreuses pathologies deviennent chroniques, voire curables, et il devient fondamental de considérer la dénutrition pour ce qu’elle est : une maladie fréquente, potentiellement mortelle, mais heureusement curable elle aussi, à condition de la prévenir, de la dépister le plus précocement possible, et de la prendre en charge (souvent dans le cadre d’une coopération multiprofessionnelle).

Au sommaire

Dépistage et diagnostic de la dénutrition chez l’adulte en pratique quotidienne

La dénutrition est fréquente et entraîne des conséquences potentiellement majeures. Elle représente un facteur de risque indépendant de mauvais pronostic, une des causes de fragilité et de dépendance (en particulier chez les personnes âgées). La prise en charge de la dénutrition est d’autant plus efficace qu’elle est précoce, d’où l…

Diagnostic d’une dénutrition : ce qui est inutile !

Durant les études de médecine, nous avons appris que l’altération de l’état général s’évaluait sur les 3A : asthénie, anorexie, amaigrissement. Ce dernier symptôme, associé ou non à de la fièvre, avait une signification forte « signant » une organicité.

L’apport méconnu des scanners dans l’évaluation de la dénutrition

Les recommandations de la Haute Autorité de santé (HAS) publiées en 2019 ont reconnu la diminution de la force et/ou de la masse musculaire comme un critère phénotypique de la dénutrition.1 Parmi les outils recommandés chez l’adulte de moins de 70 ans figure l’évaluation de la surface musculaire en imagerie scanner. Néanmoins, la…

Causes d’une dénutrition et comment les rechercher en médecine générale

La dénutrition est un trouble nutritionnel sévère qui peut être rencontré en médecine générale dans de nombreuses situations pathologiques ou non.1 Le médecin généraliste est en contact régulier avec ses patients et peut les suivre tout au long de leur vie. La connaissance approfondie qu’il en a est un atout majeur pour rechercher…

Place et bon usage des compléments nutritionnels oraux

Les compléments nutritionnels oraux (CNO) font partie de l’arsenal thérapeutique contre la dénutrition. Ils peuvent être, à tort, confondus avec les compléments alimentaires (minéraux, oligo-éléments, vitamines…) qui n’ont pas vocation à traiter la dénutrition. Les CNO correspondent à des denrées alimentaires destinées à des fins…

Lutte contre la dénutrition, comment déculpabiliser les patients ?

« Au début de la pandémie de Covid-19, alors que la France était confinée, j’ai participé au suivi téléphonique de patients suspects d’avoir la maladie sans pour autant nécessiter une hospitalisation (le dépistage massif n’était pas encore développé). Étant médecin nutritionniste, j’en profitais pour leur demander s’ils avaient…

Dénutrition de l’adulte :10 messages clés

1 -  La dénutrition n’est pas un symptôme, c’est une maladie, potentiellement mortelle, mais curable, à condition de la prévenir, la dépister précocement et la prendre en charge. 2 - Fréquente, la dénutrition concerne plus de 2 millions de personnes en France et près de 30 à 40 % des adultes hospitalisés. Elle s’accompagne d’une…

Conduite thérapeutique à tenir devant une dénutrition

On ne peut prendre en charge une maladie que si on l’a diagnostiquée. Cela paraît une évidence, mais la dénutrition reste sous-diag­nostiquée. Un médecin généraliste réalisant un dépistage et un diagnostic exhaustifs de la dénutrition dans sa patientèle aura, en moyenne, 6 % de patients dénutris à prendre en charge. Cela nécessite…

Les messages clés

1 -  La dénutrition n’est pas un symptôme, c’est une maladie, potentiellement mortelle, mais curable, à condition de la prévenir, la dépister précocement et la prendre en charge

promo

Tableaux et figures

promo