Principales anomalies urinaires observables sous anticancéreux

Anomalie

Interprétation

Confirmation

Cause rénale

Protéinurie (albuminurie)
Surestimée en cas d’infection urinaire
Ininterprétable si hématurie macroscopique importante
ratio protéinurie/créatininurie > 50 mg/mmol ou ratio albuminurie/créatininurie > 30 mg/mmol
Atteinte glomérulaire (incluant microangiopathies thrombotiques)
Hématurie
Faux positif en cas de rhabdomyolyse
Ininterprétable si patient déjà sondé
ECBU (GR > 10/mm3 ou 104/mL)
Recherche de cylindres ou hématies dysmorphiques (en faveur d’une origine glomérulaire)
Peut s’intégrer à une atteinte glomérulaire
Leucocyturie
Ininterprétable si patient déjà sondé
ECBU (GB > 10/mm3 ou 104/mL)
Recherche d’éosinophilurie (en faveur d’une néphrite immuno-allergique)
Si aseptique, peut s’intégrer à une atteinte interstitielle
Glycosurie
Non interprétable si glycémie sanguine ou capillaire > 10 mmol/L ou utilisation inhibiteur de SGLT2
Glucose urinaire
Atteinte tubulaire proximale devant faire rechercher syndrome de Fanconi (ifosfamide)
ECBU : examen cytobactériologique des urines ; GB : globules blancs ; GR : globules rouges ; SGLT2 : cotransporteur sodium-glucose de type 2.
Figures et tableaux
promo