La Haute Autorité de santé vient de publier le premier cadre national de référence pour l’évaluation globale de la situation des enfants en danger. Quels en sont les objectifs ? Quels sont les outils susceptibles d’intéresser les professionnels de santé ?

 

En 2018, plus de 52 000 enfants ont été victimes de violences, mauvais traitements ou abandons, d’après les chiffres du plan interministériel de mobilisation et de lutte contre les violences faites aux enfants. À cela s’ajoutent les plus de 27 000 plaintes pour violences sexuelles enregistrées la même année. 

La pandémie de Covid n’a fait qu’aggraver cette situation : au début du premier confinement, le nombre d’appels au 119 pour signaler des violences contre mineur avait augmenté de 89 % par rapport à la même période l’année dernière. Selon une étude conduite par le CHU de Dijon, la part des situations de violences physiques dans les hospitalisations d’enfants de moins de 5 ans a connu une hausse de 50 % au printemps 2020, par rapport...

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ?

Une discipline exigeante nécessite une information exigeante

ABONNEZ-VOUS À PARTIR DE 1€ PAR JOUR

Figures et tableaux