Un homme de 38 ans consulte pour des lésions arrondies, mobiles, épaisses et hypopigmentées apparues progressivement sur la face dorsale de plusieurs articulations interphalangiennes des 2 mains. Il travaille à la plonge d’un restaurant d’entreprise depuis 2013 et porte des gants remontant jusqu’au coude.

Le diagnostic est avant tout clinique : nodosités calleuses, indolores, localisées préférentiellement sur la face dorsale des articulations interphalangiennes des mains. Elles sont surtout décrites chez les sportifs (boxeurs) et chez certains travailleurs (plâtriers). Les frottements répétitifs, contre des gants par exemple, sont un facteur déclenchant et/ou aggravant.
Plus rarement, ces nodules sont associés à des pathologies fibromateuses : il faut donc rechercher des antécédents personnels ou familiaux, notamment de maladie de Dupuytren.
Il est parfois difficile de les différencier des simples callosités, qui ne sont généralement pas si diffuses. Le traitement est le même : diminuer les frictions et appliquer des émollients à base d’urée .
 

Pour en savoir plus

- Dickens R, Adams BB, Mutasim DF. Sports-related pads. Int J Dermatol 2002;41:291-3.
- Hyman CH, Cohen PR. Report of a family with idiopathic knuckle pads and review of idiopathic and disease-associated knuckle pads. Dermatol Online J 2013; 19:18177.