Associée à un risque accru d’AVC et d’insuffisance cardiaque, la FA est asymptomatique chez 15 à 30 % des patients. Le dépistage est donc primordial, mais quelle est la population cible ? Faut-il traiter aussi la fibrillation infraclinique (épisodes courts et très peu fréquents) ?

 

 

FA : révélée par un AVC chez 5 % des patients

 

La fibrillation atriale est le trouble du rythme cardiaque le...

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ?

Une discipline exigeante nécessite une information exigeante

ABONNEZ-VOUS À PARTIR DE 1€ PAR JOUR

Figures et tableaux