Fibrillation atriale
La fibrillation atriale est le plus fréquent des troubles du rythme. Rarement isolée, elle est le plus souvent la conséquence d’une pathologie cardiovasculaire sous-jacente, en particulier une hypertension artérielle. Son incidence et sa prévalence sont en rapide croissance, en rapport avec le vieillissement de la population. On peut estimer qu’en France environ 1 million de personnes sont victimes de fibrillation atriale, le double projeté pour 2050. La fibrillation atriale est devenue un enjeu de santé publique, entraînant un coût des soins élevé, estimé à près de 2 à 3 milliards d’euros par an. Au-delà du simple inconfort fonctionnel, l’accident vasculaire cérébral et la progression vers l’insuffisance cardiaque représentent les deux principales complications que le médecin doit anticiper. Les nouveaux anticoagulants oraux directs et la prise en charge interventionnelle (ablation des foyers arythmogènes) ont été une véritable révolution dans la prise en charge de ces patients au cours des 20 dernières années.

Au sommaire

Épidémiologie et physiopathologie de la fibrillation atriale

La fibrillation atriale (FA) se définit comme un trouble du rythme cardiaque caractérisé par une activité électrique atriale rapide et anarchique. Elle a été d’abord décrite cliniquement comme la coexistence d’un pouls rapide et irrégulier, souvent associé à une sténose mitrale. A ensuite été décrite la perte de la pulsatilité…

Dépistage et diagnostic de la fibrillation atriale

La fibrillation atriale (FA) est le trouble du rythme cardiaque le plus fréquent en France et dans le monde. Quarante-six millions de personnes sont atteintes de FA sur la planète et sa prévalence ne cesse d’augmenter, puisqu’elle a été multipliée par 3 au cours des 50 dernières années.1 La FA est associée à un risque 1,5 à 2 fois…

Traitement antithrombotique de la fibrillation atriale

Malgré une amélioration de la prise en charge ces dernières années, la fibrillation atriale (FA) est associée à une morbi-mortalité cardiovasculaire significative, notamment un risque de survenue d’une insuffisance cardiaque (v. p. 915) et d’accident vasculaire cérébral (AVC). La gestion du traitement anticoagulant est donc…

La fibrillation atriale du sujet âgé

La fibrillation atriale (FA) concerne fréquemment des personnes âgées et très âgées, avec une prévalence de 10 à 15 % après 80 ans. Ainsi, en France, les données du Programme de médicalisation des systèmes d’information (PMSI) indiquent que 50 % des patients hospitalisés pour FA sont âgés de 80 ans ou plus.1

Prise en charge rythmologique des patients ayant une fibrillation atriale

La fibrillation atriale (FA) s’accompagne d’une fréquence cardiaque irrégulière et dans la grande majorité des cas rapide. Cette tachycardie est symptomatique chez plus de 70 % des patients et est associée à un risque accru d’insuffisance cardiaque et de décès.1 Une prise en charge rythmologique est donc nécessaire afin d’améliorer…

Fibrillation atriale : les 10 points clés

1 La fibrillation atriale (FA) est le trouble du rythme le plus fréquent, avec une prévalence d’environ 1 % en population générale, atteignant plus de 10 % après 80 ans. 2 Le diagnostic de FA est électrocardio­graphique.3 Le screening est recommandé dès l’âge de 65 ans, avec un ECG à effectuer en cas de pouls irrégulier objectivé à…

Les messages clés

1 La fibrillation atriale (FA) est le trouble du rythme le plus fréquent, avec une prévalence d’environ 1 % en population générale, atteignant plus de 10 % après 80 ans

Une discipline exigeante nécessite une information exigeante

ABONNEZ-VOUS À PARTIR DE 1€ PAR JOUR