Le baclofène ne peut pas résumer à lui seul la prise en charge des troubles de l’usage de l’alcool. L’association à un suivi psychosocial est nécessaire. Il est indiqué dans la réduction de la consommation d’alcool, en complément d’un suivi psychosocial, après échec des autres traitements, chez l’adulte alcoolo-dépendant. La RTU continue à s'appliquer jusqu’à la commercialisation de Baclocur. Réaliser un bilan avant traitement :– biologie, rénale et hépatique si besoin ;– recherche d’une épilepsie, de troubles psychiatriques… Augmenter très progressivement les doses sur quelques semaines pour une meilleure tolérance. La posologie maximale est fonction de l’efficacité mais aussi de la tolérance (variable selon les patients) [notion de dose minimale permettant d’atteindre l’objectif]. La posologie maximale recommandée est de 80 mg/j. Un schéma fixe en 3 prises équivalentes matin, midi et soir n’est pas toujours adapté. Il est souvent préférable de le personnaliser (nombre de prises par jour et posologie par prise) pour chaque patient en fonction du craving. Cela nécessite son évaluation au cours de la journée et de proposer des prises environ 1 h avant le début de la période à risque pour l’éviter ou au moins l’atténuer ou dès le début de son apparition. Par exemple, il est souvent utile d’espacer voire de réduire les prises en l’absence de craving. et au contraire d’augmenter les doses lorsque celui-ci s’accroît, souvent en fin d’après-midi ou dans la soirée. La tolérance est aussi un facteur essentiel d’adaptation des doses. Il est possible de redescendre à une dose d’entretien après une phase à forte dose. La diminution ou l’arrêt doivent être progressifs sur 2 semaines environ, selon la posologie (risque de syndrome de sevrage).
Encadre

Utilisation pratique du baclofène

Le baclofène ne peut pas résumer à lui seul la prise en charge des troubles de l’usage de l’alcool. L’association à un suivi psychosocial est nécessaire.

Il est indiqué dans la réduction de la consommation d’alcool, en complément d’un suivi psychosocial, après échec des autres traitements, chez l’adulte alcoolo-dépendant. La RTU continue à s'appliquer jusqu’à la commercialisation de Baclocur.

Réaliser un bilan avant traitement :

– biologie, rénale et hépatique si besoin ;

– recherche d’une épilepsie, de troubles psychiatriques…

Augmenter très progressivement les doses sur quelques semaines pour une meilleure tolérance.

La posologie maximale est fonction de l’efficacité mais aussi de la tolérance (variable selon les patients) [notion de dose minimale permettant d’atteindre l’objectif]. La posologie maximale recommandée est de 80 mg/j.

Un schéma fixe en 3 prises équivalentes matin, midi et soir n’est pas toujours adapté. Il est souvent préférable de le personnaliser (nombre de prises par jour et posologie par prise) pour chaque patient en fonction du craving. Cela nécessite son évaluation au cours de la journée et de proposer des prises environ 1 h avant le début de la période à risque pour l’éviter ou au moins l’atténuer ou dès le début de son apparition. Par exemple, il est souvent utile d’espacer voire de réduire les prises en l’absence de craving. et au contraire d’augmenter les doses lorsque celui-ci s’accroît, souvent en fin d’après-midi ou dans la soirée. La tolérance est aussi un facteur essentiel d’adaptation des doses.

Il est possible de redescendre à une dose d’entretien après une phase à forte dose.

La diminution ou l’arrêt doivent être progressifs sur 2 semaines environ, selon la posologie (risque de syndrome de sevrage).

promo