Ce marin de 42 ans consultait pour une éruption des membres inférieurs apparue au retour du Vietnam. Il rapportait avoir subi un massage de type « shiatsu » assez tonique, en particulier sur les membres inférieurs à peine deux heures avant le long vol de retour. L’examen clinique notait des lésions purpuriques des deux membres inférieurs (fig. 1 et 2) sans manifestations infectieuses associées ni signe méningé. Le reste de l’examen clinique était sans particularité, en dehors d’une insuffisance veineuse des membres inférieurs. La biologie ne montrait pas d’anomalie plaquettaire ni de la coagulation. Le patient était adressé à un dermatologue, qui confirmait la capillarite purpurique favorisée par le vol prolongé et le massage, le tout associé à l’insuffisance veineuse préexistante. L’évolution était spontanément favorable, avec régression complète des lésions.
Les capillarites purpuriques regroupent un ensemble de dermatoses caractérisées par l’apparition de lésions purpuriques isolées. Il en existe de multiples variétés1 qui partagent une histologie commune : une dermatite de l’épiderme et du derme superficiel. L’extravasation des globules rouges a lieu au niveau des capillaires du derme papillaire superficiel, à la différence de la dermatite de stase où l’extravasation est liée à l’atteinte de vaisseaux plus profonds.2 La plupart des cas rapportés sont idiopathiques. De nombreux cas ayant été rapportés chez des pilotes,3 ou au décours d’efforts physiques importants, la gravité, la stase veineuse ou la fragilité capillaire ont été identifiées comme des facteurs de risque. Cependant, une composante immunitaire cellulaire et humorale concomitante est nécessaire à l’excès de fragilité capillaire et à l’extravasation des érythrocytes. La règle est la régression spontanée sans traitement. Néanmoins, les récurrences sont fréquentes.
Références
1. Cunliffe T. Pigmented purpuric dermatoses (syn. Capillaritis). Primary care dermatology society, 27/01/2017.
2. Weedon D. Pigmented purpuric dermatoses, the vasculopathic reaction pattern. In: Weedon’s skin pathology (3d ed.), 2010.
3. Whinnery JE. Comparative distribution of petechial haemorrhages as a function of aircraft cockpit geometry. J Biomed Eng 1987;3:201-5.