Raymond, 82 ans, se plaint d’une douleur abdominale depuis 48 heures.
À l’examen, on note une lésion érythémateuse quadrillée étendue sur l’abdomen (figure).
Il explique y avoir posé une bouillotte pour ne plus souffrir.

La dermite des chaufferettes, ou dermite a calore, est due à une exposition prolongée à une source de chaleur (chauffage, bains ou applications de boues très chauds, ordinateur portable).
Cette dermatose touche plus volontiers les femmes. Les zones les plus souvent concernées sont la face, les jambes et les cuisses.
Le diagnostic est clinique : l’érythème dessine des mailles comme un filet dont les limites sont assez nettes, correspondant à la zone d’application de chaleur.
L’examen histologique, s’il est réalisé, objective une dilation des capillaires au niveau du derme et des dépôts d’hémosidérine qui sont à l’origine de l’aspect réticulé de la lésion. L’évolution est marquée par une hyperpigmentation brune ; un aspect livédoïde est fréquent.
Le traitement repose avant tout sur l’éviction de la source de chaleur.

Pour en savoir plus

Volle-Couderg L, Bredontiot A. Erythema ab igne. Rev Prat 2018; 68:878.