Principaux effets indésirables des ISRS chez l’enfant et l’adolescent

Type

Description

Fréquence

Remarques

Trouble gastro- intestinaux
❚ Nausées
❚ Vomissement
❚ Douleur abdominale
❚ Hyporexie
❚ Changement de poids
++++
Note :➚ sérotonine au niveau des cellules entérochromaffines dans le système nerveux entérique
Conduite à tenir : traitement symptomatique, disparaît généralement avec le maintien de la dose
Symptômes neurovégétatifs
❚ Hypersudation
❚ Rash cutané
❚ Bouffées de chaleur
❚ Trouble sexuel
❚ Douleur
❚ Tremblement
+++
Conduite à tenir : traitement symptomatique, disparaît généralement avec le maintien de la dose
Syndrome d’activation comportementale et virage de l’humeur
❚ Insomnie
❚ Hyperactivité
❚ Akathisie
❚ Irritabilité
❚ Labilité émotionnelle
❚ Agitation
❚ Agression
❚ Virage maniaque ou hypomaniaque
++
Note : 4 facteurs de risque à rechercher :
• trouble bipolaire
• antécédent de tentative de suicide
• précédente exposition aux antidépresseurs
• antécédents familiaux de troubles psychiatriques non thymiques
Conduite à tenir : selon la situation, discuter diminution ou arrêt de l’ISRS ; rediscuter le diagnostic et surveiller risque vers bipolarité
Conduites suicidaires
❚ Idées suicidaires
❚ Comportement auto-agressifs
++
Note : risque faible mais bien établi. Risque plus élevé dans les indications d’épisode dépressif majeur pour certaines molécules (venlafaxine, paroxétine)
Conduite à tenir : selon la situation, discuter diminution ou arrêt de l’ISRS. Surveillance très régulière pendant les 4 premières semaines
Autres
❚ Tics
❚ Épistaxis
❚ Syndrome sérotoninergique
❚ Hyponatrémie
❚ Abaissement du seuil épileptogène
+
Note : mécanismes variés (epistaxis lié aux effets de ➚ sérotonine au niveau intraplaquettaire, sur les noyaux gris centraux)
Tableau 1. ISRS : inhibiteur sélectif de la recapture de la sérotonine.
Figures et tableaux
promo