Prothèse totale de la hanche : une intervention maîtrisée mais des complications possibles justifiant un suivi à long terme
L’inégalité des membres inférieurs est une des préoccupations du patient ; il incombe au chirurgien de vérifier la longueur des membres avant l’intervention chirurgicale et de planifier son intervention pour limiter ce risque. Le contrôle postopératoire de ce paramètre est difficile, voire impossible, car il existe de nombreux artifices de mesure en postopératoire. Il faut savoir qu’il existe une inégalité qu’on appelle fonctionnelle, liée à l’insuffisance musculaire et qui disparaît au cours de la première année ; il convient donc de rassurer le patient sur la perception d’une inégalité, ce qui est le phénomène le plus fréquent par rapport à une vraie inégalité. 

Au sommaire

Fracture du col du fémur

Les fractures de l’extrémité supérieure du fémur représentent le troisième type de fracture le plus fréquent en traumatologie (11,5 % des fractures aux urgences). Elles sont la deuxième cause d’hospitalisation chez le sujet âgé. L’incidence annuelle chez les plus de 80 ans est entre 1,3 ‰ et 11 ‰, et jusqu’à 33 ‰ chez les plus de 85…

Fracture du col du fémur chez le sujet jeune : l’objectif est le traitement conservateur

Chez l’adulte jeune, les fractures cervicales vraies du fémur surviennent après un traumatisme à haute énergie et souvent dans le cadre d’un polytraumatisme et de fractures multiples (fig. 1). La prise en charge est consensuelle, imposant une hiérarchisation entre les gestes de réanimation, de traitement des lésions viscérales…

Coxarthrose

L’articulation de la hanche est la deuxième plus grande articulation portante du corps après le genou. Elle est fréquemment le siège d’arthrose, mais au moins deux fois moins souvent que le genou.1 Dans l’arthrose de la hanche (ou coxarthrose), bien que le cartilage articulaire soit principalement touché, il faut comprendre que…

Coxarthrose chez le sujet jeune

La coxarthrose est généralement perçue par la population comme une affection des personnes âgées ; pourtant, l’incidence des atteintes articulaires de la hanche chez les patients plus jeunes (moins de 50 ans) a progressé rapidement au cours de la dernière décennie.1

Principaux concepts sur les implants et les voies d’abord des prothèses totales de la hanche

Les implants composant une prothèse totale de la hanche ont pour but de remplacer la fonction de l’articulation lésée et devenue non fonctionnelle. Du fait de son anatomie et de sa cinématique, la hanche constitue une articulation facilement reproductible par une articulation sphérique artificielle.Quatre éléments différents…

Surveillance au cours des six premiers mois suivant la pose d’une prothèse totale de la hanche

Le suivi d’une arthroplastie totale de la hanche doit être adapté au patient et au type de prothèse mise en place. L’objectif est de dépister la survenue d’une complication et d’évaluer le résultat fonctionnel (v.tableau). La gestion postopératoire immédiate doit éliminer les complications cutanées et hémorragiques précoces et…

Vraies et fausses inégalités de longueur des membres après la pose d’une prothèse totale de la hanche

Il faut distinguer deux types d’inégalité de longueur des membres inférieurs : les inégalités réelles qui sont métriquement existantes et généralement bien tolérées jusqu’à 10-15 mm, et dont l’origine est le plus souvent infrapelvienne (sur des inégalités de longueur au tibia ou au fémur) ou intrapelvienne et généralement le fait de…

Surveillance à long terme d’une prothèse de hanche

L’arthroplastie totale de la hanche est un traitement efficace de la coxarthrose, mais les registres nationaux indiquent que 10 % des implants nécessitent par la suite une reprise chirurgicale, ce nombre passant à 30 % pour les patients opérés avant 50 ans.1 À court terme, les reprises chirurgicales sont effectuées pour luxation,…

Les messages clés

1 La coxarthrose dite primitive est l’indication principale des prothèses totales de la hanche

Tous les tableaux et figures du dossier

Une discipline exigeante nécessite une information exigeante

ABONNEZ-VOUS À PARTIR DE 1€ PAR JOUR