Comment prendre en charge la FA chez le sujet âgé ?

La fibrillation atriale est fréquente chez les personnes âgées et très âgées (avec une prévalence de 10 à 15 % après 80 ans) et expose à un risque majeur d’AVC. Faut-il la dépister systématiquement ? Quelles caractéristiques cliniques ? Quelle place pour le traitement anticoagulant ? Quelle stratégie de gestion du rythme cardiaque ?…

IVG médicamenteuse en ville : la visite de contrôle n’est pas optionnelle

L’IVG médicamenteuse en ville se déroule en 4 étapes. La dernière – la consultation de contrôle – n’est pas toujours réalisée. Pourtant, elle est indispensable, d’autant plus depuis que le délai de réalisation en ville a été allongé à 9 SA (risque d’échec majoré). Quelles sont les modalités de cette visite ? Que faire si l’IVG a…

Ostéoporose post-chirurgie bariatrique : nouvelles recos 

La chirurgie bariatrique, de plus en plus pratiquée, s’accompagne d’un surrisque d’ostéoporose. Le Grio, en lien avec la SFR, vient de publier des recommandations pour prévenir et prendre en charge cette complication. L’essentiel pour le MG.

Dengue : les cas autochtones en hausse

Une augmentation des cas autochtones de dengue détectés en France métropolitaine a été signalée, conduisant la DGS à alerter sur le risque de survenue d’autres cas ou foyers dans les semaines à venir. Rappels diagnostiques et thérapeutiques sur cette maladie à déclaration obligatoire.
Entretien avec les Drs Thierry Cardoso et Kristell Delarue

1 000 premiers jours : du concept à la pratique en MG 🎤

Si les médecins traitants connaissent les principes du suivi de la grossesse et des premières années du bébé, le suivi des « 1 000 premiers jours » de l’enfant dépasse ce cadre physiologique. Mais comment aborder l’accompagnement à la parentalité dans des consultations de quelques minutes ? Au-delà des concepts abstraits, les Drs…

Myalgies sous statines : vers une conduite à tenir différente ?

Les statines sont largement prescrites en prévention cardiovasculaire, mais souvent arrêtées par les patients à cause de leurs effets indésirables musculaires. Cette intolérance concernerait 10-20 % des patients, avec une grande variabilité selon les études. Une notion remise en question par une vaste méta-analyse publiée dans le…