Le danger des revues prédatrices

Publier est un impératif pour un scientifique. Le cheminement d’un manuscrit jusqu’à sa publication dans une revue de qualité est long et difficile. En utilisant l’accès libre qui fait payer aux auteurs les charges de publication, des éditeurs sans objectifs scientifiques se sont emparés d’une partie de ce marché très lucratif. Ils…

Détection des patients à risque de cardiomyopathie aux anthracyclines

La cardiotoxicité liée à la chimiothérapie est en augmentation du fait, d’une part, du vieillissement de la population et, d’autre part, d’une meilleure efficacité du traitement anti­cancéreux. Les anthracyclines représentent la base du traitement dans de nombreux can­cers solides et hématologiques. Leur toxicité cardiaque aboutit à…

Suicide assisté des malades mentaux

Les débats sur l’euthanasie et le suicide assisté (ESA) sont d’actualité en Eu­rope. L’élargissement de l’ESA pour motif psychiatrique, déjà autorisé dans certains pays, interroge tant sur le plan éthique que clinique étant donné la proximité entre les patients suicidaires et les pa­tients demandant ou ayant accédé à l’ESA. Comment…

Pourquoi et comment publier dans le domaine médico-scientifique ?

Publier dans un journal médico-scientifique est le coeur de métier du chercheur ou de l’enseignant-chercheur. Il s’agit en fait d’une vraie mission consistant à diffuser les résultats, obtenus dans les domaines de la recherche clinique, fondamentale ou translationnelle, à la communauté scientifique afin de faire avancer les lignes…

Bases moléculaires du gigantisme hypophysaire

Le gigantisme hypophysaire est une affection très rare qui se développe avant la fin de la période pubertaire, liée à un excès d’hormones de croissance, en général sécrétées par un adénome de l’hypophyse. Cette maladie parfois très impressionnante s’accompagne d’une réduction significative d’espérance de vie. Jusqu’à très récemment,…

Récupération de la motricité après un AVC, facteurs pronostiques et rééducation

La récupération de la motricité après un accident vasculaire cérébral (AVC) dépend des capacités de plasticité cérébrale pour la récupération des déficiences et des capacités de compensation pour celle des activités. La récupération des déficits se mesure à l’examen clinique et par des tests spécifiques à chacun d’entre eux. Elle…