Une femme de 71 ans consulte avec sa fille pour plainte mnésique évoluant depuis un an.

On vous rapporte des oublis de plus en plus fréquents, une anorexie, une perte de poids ainsi qu’une tendance à l’insomnie. La malade fait de moins en moins d’activité, elle ne sort plus, ne voit plus personne. Elle passe ses journées dans son lit ou dans son canapé à regarder la télé ou à lire le même magazine depuis quatre mois. La patiente est veuve depuis un an.

Ses antécédents sont marqués par une HTA traitée par amlodipine et ramipril, un diabète de type 2 évoluant depuis vingt ans traité par metformine et gliclazide, une ostéoporose traitée par zolédronate et Cacit D3 et une polyarthrose traitée par du paracétamol, de l’Aspegic en prévention cardiovasculaire primaire et de l’oméprazole. Elle vous rapporte par ailleurs plusieurs épisodes de chute depuis trois mois. Elle vous donne également un bilan biologique d’il y a six mois qui retrouvait un DFG à 70 mL/min, et une microalbuminurie à 44 mg/24 heures. Votre examen clinique retrouve un poids à 66 kg pour une taille à 1,67 m, une TA à 110/65 mmHg, FC à 64 batt/min. Le reste de l’examen clinique est normal.
Question 1 : Quels diagnostics neurologique ou psychiatrique évoquez-vous ?

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ?

Une discipline exigeante nécessite une information exigeante

ABONNEZ-VOUS À PARTIR DE 1€ PAR JOUR

Exercez-vous aux ECN avec les dossiers progressifs et les LCA de La Revue du Praticien